Un diagnostic détaillé pour une réparation de béton qualitative et durable

Connaissez-vous la FEREB ?  La Fédération Belge des Spécialistes de la réparation de Béton a comme mission de promouvoir et de soutenir la qualité dans ce domaine professionnel. Le but est la réparation de béton avec une durabilité d'au moins 10 ans. Dans cet arcticle, la FEREB passe en revue les points importants.

Afin de pouvoir garantir une réparation de béton de qualité et durable, un diagnostic préalable est très important. Ce diagnostic doit être exécuté par un organisme ou un bureau d’étude neutre. Ils disposent des compétences et de l’appareillage pour pouvoir exécuter un diagnostic en profondeur. Le but n’est pas seulement de connaître l’origine des dégâts mais également de pouvoir conseiller une réparation adéquate au maître d’ouvrage. 

Le diagnostic du béton se fait en différentes étapes :

Pendant un premier entretien avec le maître d’œuvre, on essaie de déterminer l’objectif de la réparation : combien de temps est-ce que cette réparation doit tenir, quelles sont les souhaits au niveau  esthétique, quel est le budget ?

L’examen met l’accent sur 3 éléments :

  • Les causes des dégâts (concept, réalisation, facteurs externes, carbonatation, chlorites, infiltrations d’eau, …)
  • L’ampleur ou l’importance des dégâts
  • Le pronostic des dégâts dans le temps

Ces examens scientifiques se font au moyen des techniques les plus modernes : ferro scanning non-destructif pour le mesurage du béton sur les renforcements en acier, endoscopie par des analyses en laboratoire sur les forages de noyaux pour la détection du volume de ciment et des chlorites, ASR ou carbonatation, etc.

Sur base de ces résultats, différentes solutions et techniques sont mises en avant pour réaliser la réparation du béton. On tiendra compte des différents critères du client ou du maître d’œuvre: le prix, la qualité souhaitée, les garanties, la durabilité.

Un exemple concret : dans le cas où l'on constate que le volume de chlorites est plus élevé que 2%, il est  impossible de garantir une durabilité de 10 ans pour une réparation avec des techniques classiques.

Finalement, c’est le maître d’œuvre qui prend la décision concernant le choix entre les différentes techniques proposées pour réaliser la réparation, cela en fonction des résultats et les garanties souhaités, soit exécuter une réparation complète, sinon postposer la réparation.

Au moment où l’on a fait son choix quant à la technique de réparation, le bureau d’études, l’entrepreneur ou le fabricant fait une description détaillée des produits et des procédures à suivre.

Afin d’obtenir un bon résultat, on sélectionne des produits et des techniques avec un label CE conformes aux Normes Européennes EN 1504 et de préférence aussi un label volontaire BENOR.

En outre, un entrepreneur certifié BCCA garantira une exécution parfaite des travaux avec une durabilité de 10 ans. La réparation du béton peut également faire l’objet d’une assurance garantie de 10 ans chez Euracor.

 

Cet article a été établi en collaboration avec Mr. Ir. Hugo Wildemeersch – ABG Betonconsultants

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage