Le Multipor pour une isolation des dalles de sol du nouveau Palais de Justice de Namur

A Namur, la construction du nouveau Palais de Justice entre, à l’heure d’écrire ces lignes, dans sa phase finale. Attendu pour 2023, ce projet de grande envergure, à l’architecture, aux solutions et aux techniques ambitieuses, est l’œuvre de la collaboration entre l'atelier d’architecture de Genval pour la conception, et des bureaux AUPA et CERAU pour la réalisation. Un des objectifs était de créer un bâtiment répondant aux critères de haute performance écologique, en misant notamment sur une isolation optimale de l’enveloppe. Parmi les solutions choisies par les équipes de conception, le panneau d’isolation en béton cellulaire Multipor, de l’entreprise Xella, se distingue par son impact sur les performances du bâtiment.

 

Un panneau d’isolation multifonctions

La première qualité du Multipor est bien entendu son isolation thermique. Dans cette optique, le produit peut être appliqué de 3 façons différentes : pour une isolation de dalles de sol par en-dessous, pour une isolation de façade par l’intérieur, ou encore pour une isolation de façade par l’extérieur qui nécessitera quant à elle l’utilisation d’un enduit adapté.

« Si son lambda est légèrement moins élevé que d’autres isolants, sa valeur d’isolation reste stable tout au long de sa durée de vie, car nous parlons ici d’un panneau isolant rigide et naturel. Cela représente un avantage considérable pour nos clients, qui n’ont pas à se soucier d’un déclin de performances : le Multipor offre des gages de tranquillité et de durabilité non-négligeables », détaille Michel Kodeck.  

Pour le projet du Palais de Justice de Namur, les architectes ont eu recours aux panneaux Multipor pour réaliser l’isolation des plafonds de parking, et ainsi renforcer les performances énergétiques du bâtiment par le sol. La chaleur au sein du bâtiment ne s’échappe pas et, coup double, les nuisances sonores relatives aux voitures se déplaçant dans le parking sont fortement réduites, participant ainsi à un plus grand confort pour les utilisateurs du Palais. Cet amortissement acoustique, dû à sa structure cellulaire, est un des avantages du Multipor par rapport à d’autres isolants.

Enfin, le panneau isolant Mutiplor se démarque également par son excellente résistance au feu, raison pour laquelle il est régulièrement utilisé dans des parkings. « Le Multipor est noté A1 pour sa réaction au feu, ce qui contribue à renforcer les valeurs EI et REI du complexe : il est totalement ininflammable et incombustible, et ne dégagera aucune fumée toxique en cas de sinistre », comme l’explique Michel Kodeck.

 

Circulaire et durable

Face à un secteur de la construction toujours trop polluant – même si les notions de durabilité et de circularité deviennent de plus en plus importantes – le Multipor peut se targuer d’être un matériau naturel, fabriqué à partir de matières premières minérales : de la chaux, du sable, du ciment et de l’eau. Ces composants sont disponibles en abondance dans la nature, un aspect non-négligeable au vu de la situation actuelle, marquée par les pénuries de certaines matières premières qui entrainent également une hausse des prix considérables pour certains produits, comme c’est le cas pour de nombreux isolants. Les équipes d’architectes ont notamment mis en avant la nature circulaire du Multipor, qui détient l’appellation ‘Cradle-to-Cradle’ : « Nous avons tout mis en place pour créer une enveloppe ultra-performante, et l’isolation des dalles de sol avec le Multipor représente une réelle plus-value à ce niveau », confirme Bernard Lizin, architecte associé et administrateur de l’Atelier d’Architecture de Genval.

 

Des clients convaincus

Le bureau d’architecture de Genval, responsable pour la conception du projet, n’en est pas à son coup d’essai avec le Multipor, déjà utilisé pour d’autres de ses projets comme ceux des Papeteries de Genval ou d’un bâtiment de bureaux dans le quartier Botanique à Bruxelles. « Nous connaissons le Multipor depuis de nombreuses années maintenant, et l’utilisons le plus souvent pour des applications dans d’espaces en contact de zones non-chauffées, comme les parkings, car nous sommes conscients des qualités du produit, et nous avons déjà pu observer ses performances sur la durée », poursuit Bernard Lizin.

 

Un suivi sur place pour garantir une utilisation adéquate

Pour Michel Kodeck, le suivi et la visite des chantiers s’avèrent primordiaux : « Une de nos forces chez Xella, c’est notre accompagnement sur les sites de chantier. Nous nous assurons de l’installation adéquate des panneaux Multipor, procurons des conseils pour son entretien et mettons en garde contre des pratiques non-recommandées. Pour vous donner un exemple, nous vérifions qu’il n’est jamais placé sur du bois, ou sur une surface déjà couverte de peinture, car nous ne pouvons pas garantir son adhérence dans de telles circonstances ».

Ce suivi systématique est grandement apprécié par les professionnels, qui le considèrent comme la meilleure solution pour anticiper les problèmes, et donc éviter les pertes de temps inutiles. Le Palais de Justice, comme tous les autres projets où est mis en place le Multipor, a pu profiter de ce service : « Nous nous sommes déjà rendus sur place à Namur et nous y retournerons évidemment d’ici la fin des travaux », conclut Michel Kodeck.

Partager cet article:

Nos partenaires

GAimage